SAXOPHONISSIMO

4 musiciens hors pairs, unis comme les 4 doigts de la main (même si on a dû leur donner 1 saxophone chacun pour éviter les disputes), 80 doigts dont seuls 40 servent vraiment, des milliers de notes en tête, 4 physiques et personnalités atypiques : un grand échalas, mélange de sale gosse et d’adulte ébouriffé, un pince sans rire à l’humour imprévisible et incompris, un jeune trublion bondissant accro aux mots se terminant par “phone”, et l’unique représentant du genre humain qui respire par le dos !

Le danger est réel !
Outre un niveau musical inatteignable sauf sous l’emprise de stupéfiants, le délirant “Saxophonissimo” est une véritable compilation des meilleurs extraits de leurs créations. Il n’y a donc aucune limite à sa propagation ! Rien ne leur résiste : classique, jazz, funk, rock, cinéma…

Restez sur vos gardes, quand ces drôles d’oiseaux mettent la main sur les anches, il ne faut pas longtemps à leurs clés pour ouvrir les pavillons…

Dans “Saxophonissimo”, les DéSAXéS viennent avec, dans leurs tuyaux de laiton, des musiques du monde entier et de toutes les époques. Une musique qui parle, une musique qui nous cause avec humour. Ils désaxent Bach, Brahms, Khatchatourian, Ravel, Bizet où tableaux poétiques et humoristiques s’entre-mêlent. Ils compilent les musiques de film. Ils amalgament les genres, du jazz au flamenco, de la pop à la samba, en passant par le rythm and blues et le disco.

Les DéSAXéS, quatuor de saxophonistes virtuoses, sorte de Sax Brothers dézingués, qui sont devenus par goût du spectacle et du défi, comédiens, danseurs, bruiteurs, chanteurs…

Ils ont reçu le prix spécial du jury, le prix Sacem et le prix du public au festival d’humour de Saint-Gervais. À l’affiche à l’Olympia (1ère partie de Dany Boon), au Printemps de Bourges ainsi qu’au Paléo Festival de Nyons, ils ont sillonné les continents et ont reçu autant de distinctions que d’applaudissements.

Téléchargez le dossier de présentation
FrancaisAnglaisChinois

© 2015 - Les DéSAXés - Tous droits réservés - Réalisation GIH-Multimedia